« Nous pourrons immédiatement nous mettre au travail, à l’écoute des Treilliérains et de leurs attentes, qu’ils soient du bourg, mais aussi des villages – les grands oubliés de l’équipe municipale actuelle ! »

Treilliérain depuis 1984, j’habite « loin du bourg, tout au sud de la commune », au village du Verger. Militant associatif et syndical, c’est tout naturellement qu’à mon arrivée sur la commune, j’ai rejoint Emile Savary et Clément Lebossé dans l’association Vivre à Treillières : ils ont su me convaincre et me donner l’envie de m’engager avec eux, pour la commune.

Conseiller municipal Vivre à Treillières depuis 2011, élu dans l’opposition depuis 2012, je suis membre du Centre Communal d’Action Sociale, de la commission Vie Associative, Sportive et Culturelle et de la commission Famille, Education, Solidarité.

Si l’action des élus d’opposition est difficile, je suis fier de faire partie de cette équipe soudée, sérieuse, engagée qui, tout au long de ce mandat municipal, n’a eu de cesse de travailler au plus proche et dans l’intérêt des Treilliérains.

Fort de cette expérience individuelle et collective, c’est avec beaucoup de détermination que je m’engage à nouveau auprès d’Emmanuel Renoux. Je le connais bien, je sais qu’il a la personnalité et les qualités nécessaires pour être le maire de Treillières.

Emmanuel Renoux a constitué la liste Nouvel R, renouvelée, rajeunie, élargie, avec des compétences variées et une réelle complémentarité entre tous les candidates et candidats.

C’est pour moi la garantie qu’une fois élus, nous pourrons immédiatement nous mettre au travail, à l’écoute des Treilliérains et de leurs attentes, qu’ils soient du bourg, mais aussi des villages – les grands oubliés de l’équipe municipale actuelle !