Agir pour la biodiversité

Préserver la diversité de la faune, de la flore et des paysages

La biodiversité fournit des services vitaux pour l’humain (pollinisation par les insectes, purification de l’eau par les zones humides, absorption du carbone par les arbres…). Les menaces ne cessent de croître (pesticides de synthèse, coupes à blanc des haies, uniformisation des paysages…).

Nous devons  agir à l’échelle de notre commune pour préserver cette biodiversité indispensable pour notre avenir.

  • Nous allons multiplier les prairies fleuries et les mini-forêts sur notre territoire, en particulier dans les zones urbanisées comme le bourg. Ce sont des actions simples, efficaces qui assurent la présence d’une diversité riche d’insectes et d’oiseaux.
  • Nous allons inciter à la création d’oasis de biodiversité.
  • Nous protégerons certaines espèces ou arbres remarquables. Dans ce cadre, les habitants seront encouragés à identifier, chez eux comme en forêt, ces arbres pour faciliter leur protection.
  • La ville entreprendra un programme de plantation de haies le long des chemins communaux et rappellera l’importance de respecter les périodes de taille (interdiction d’avril à septembre), pour la protection des oiseaux.
  • Nous travaillerons à l’atteinte de l’objectif Zéro pesticide sur notre territoire en dialoguant et en assurant une médiation avec tous les acteurs concernés (population, agriculteurs, administration locale).

Notre action collective participera à la préservation de qualité de vie que nous désirons à Treillières.

Zéro perte nette de biodiversité en Erdre et Gesvres, une action transversale pour un impact rapide

Au sein de la CCEG*, nous porterons une politique de développement harmonieux de notre territoire :

1) reprise du travail sur les continuités écologiques, les corridors et la trame verte et bleue,

2) inventaire des boisements et haies réalisé par des écologues,

3) protection et restauration des haies et boisements ayant un rôle hydraulique, de corridors et/ou dans le maillage bocager par un classement permettant une réelle protection des sols, des boisements et plus généralement de la flore et de la faune qui les habitent,

4) replantation de haies pour un maillage bocager qui freine l’érosion des sols, qui ralenti la propagation des crues, qui permet le retour d’une faune (oiseaux, insectes) et d’une flore qui tend à disparaitre,

5) élaboration d’inventaires de biodiversité pour les projets majeurs,

6) un objectif zéro pesticide de synthèse sur le territoire intercommunal, notamment avec l’acquisition de terres autour des captages d’eau potable pour assurer une qualité sanitaire en progrès, ces terres pouvant par exemple devenir des jardins ouvriers ou partagés avec des règles strictes en matière de produits phytosanitaires, ou encore être proposées à des agriculteurs qui s’engagent à des pratiques durables pour leur (re)mise en culture.

 

* CCEG : Communauté de Communes d’Erdre et Gesvres