Apaisement de la circulation dans les villages

Prévenir des dangers

Garantir une circulation sécurisée pour tous les usagers dans les villages

Les villages sont traversés par des axes routiers dont la fréquentation ne cesse d’augmenter. Bien que la vitesse soit limitée, certaines zones présentent des risques pour les piétons, les cyclistes, les motards, mais aussi les automobilistes : passages piétons inexistants, abribus non éclairés, trottoirs et voies cyclables insuffisants, manque de visibilité ou absence de dispositifs visant à empêcher la prise de vitesse excessive. Au-delà du bon entretien des voies qui fait défaut dans de nombreux villages, il est indispensable de prévenir les dangers avec des outils adaptés pour calmer la circulation dans les villages.

En concertation avec les habitants, Nouvel R s’engage pour une :

  • modération de la vitesse de circulation dans les villages,
  • sécurisation des passages et croisements dangereux,
  • amélioration de la signalisation dans les zones à risque.

Au sein de la CCEG*, nous souhaitons un projet de territoire qui assure la vocation de desserte locale aux voies secondaires : les villages ne sont pas des itinéraires bis permettant de gagner deux minutes le matin ou le soir. Il faut proposer des alternatives crédibles et économiquement réalistes à la voiture individuelle. La CCEG doit avoir un projet de territoire au sein duquel la question des déplacements est centrale. C’est notre engagement.

 

* CCEG : Communauté de Communes d’Erdre et Gesvres