Pourquoi la majorité explose ?

Contexte

En septembre 2020, la presse officialise l’accident du maire en état d’ébriété avec un véhicule de la mairie en plein confinement alors qu’il n’a aucune autorisation pour utiliser un véhicule municipal, véhicule hors d’usage après l’accident. Toujours en septembre 2020, la vente d’un local communal sans aucun appel d’offre à un proche de 2 élus pour y faire une laverie est également rendu public. Apparemment tous les élus de la majorité ne partagent pas ces comportements et décisions… Au sein même de la majorité, les tensions montent.

Les éléments

Début octobre 2020, une douzaine d’élus de la majorité demande la démission du maire. Une réunion extraordinaire a lieu quelques jours plus tard. Tous les élus de la majorité se réunissent. La réunion se passe mal ; Mme Cadou, première adjointe, démissionne. Elle donne à tous les membres de son groupe les éléments suivants, éléments qui seront transmis à la presse.

Mme Cadou démissionne donc de son mandat d’adjointe au maire mais aussi de son mandat de conseillère municipale. Elle est suivie par 3 autres élus, Mme Pergeline, M. Gicquel et Mme Lemasson, qui eux aussi abandonnent leur mandat exécutif de leur délégation et leur mandat de conseiller municipal.

M. Colombat démissionne de son mandat d’adjoint au maire sous la pression du reste de l’équipe majoritaire mais reste conseiller municipal.

Après ces démissions, les élus Nouvel R vont avoir accès à ce document. Les informations du document de Mme Cadou nous permettent de demander et d’avoir tous les éléments auxquels la loi nous permet d’avoir accès et ainsi de constituer plusieurs saisines au titre de l’article 40 au procureur de la République ainsi que des signalements à la Chambre Régionale des Comptes.

Début 2021, les délégations des élus démissionnaires sont redistribuées parmi la majorité. Mme Cabresin est désignée adjointe aux Finances. Février/mars sont les 2 mois très importants pour l’adjointe aux Finances car elle doit préparer le débat d’orientations budgétaires (DOB) – avec son plan pluriannuel des investissements – et bien sûr le budget de l’année. Une semaine avant la commission Ressources, commission municipale où sont présentés et travaillés le DOB et le budget, et 2 semaines avec le conseil municipal où seront débattus publiquement ces 2 éléments, Mme Cabresin démissionne de tous ses mandats du jour au lendemain : mandat exécutif d’adjointe et mandat de conseillère municipale. Officiellement, Mme Cabresin quitte son engagement municipal parce qu’elle a de nouvelles responsabilités professionnelles ne lui laissant plus les disponibilités de temps nécessaires pour son rôle d’élue.

Notre analyse n’engage que nous, mais Mme Cabresin ayant des responsabilités importantes au sein de la Gendarmerie Nationale, elle a certainement fait les mêmes constats que les élus démissionnaires de l’automne précédent, n’a pas voulu se compromettre et a préféré quitter cette équipe municipale.

Trois mois et demi plus tard, deux autres adjoints au maire démissionnent à nouveau : M. Amiaud et M. Lavéant. Ils s’expliquent chacun à travers un communiqué de presse dont les copies sont à lire ci-après :

Communiqué de presse de M. Amiaud :

Communiqué de presse de M. Lavéant :

Notre analyse

A la lecture de ces documents, chaque treillièraine et treillièrain pourra se faire son propre avis sur les réalités des faits et des pratiques de M. Royer et de son équipe. Le maire a balayé d’un revers de main tous ces évènements et déclarations en accusant tous ces démissionnaires d’ambitions personnelles. Mais il est courant « quand on veut accuser son chien, on dit qu’il a la rage ». Toutes ces démissions démontrent une chose : la majorité n’est pas malade d’une cabale de la minorité, elle est juste malade de ses propres valeurs, principes et pratiques. Les preuves viennent de son sein.

Face à tous ces constats, il est clair pour nous que M. Royer et celles et ceux qui continuent à cautionner ces pratiques en restant avec lui n’ont plus aucune légitimité à gérer notre commune.

Leave a Reply

Your email address will not be published.