Valoriser les biodéchets

Initier une dynamique circulaire : la transformation des déchets plutôt que le gaspillage

Les biodéchets sont constitués de déchets alimentaires et d’autres déchets naturels biodégradables. Ils représentent un tiers de nos poubelles. La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit que tous les particuliers disposeront d’une solution pratique de tri à la source de leurs biodéchets avant 2025. Prenons de l’avance !

Notre objectif est la mise en œuvre d’actions encourageant une plus grande valorisation des déchets organiques produits par tous :

  • cette valorisation organique des biodéchets passera par un compostage municipal plus ambitieux. Les collectivités sont de gros producteurs de biodéchets (notamment les cantines scolaires). Il est indispensable que la commune soit exemplaire dans cette démarche. Le compost, en libre-service, profitera à la commune pour l’entretien de ses espaces verts mais aussi, aux exploitants agricoles locaux et aux habitants ;
  • le compostage de proximité est une solution de tri à la source efficace qui doit être encouragée. Il faut augmenter la possibilité d’acquérir des composteurs à prix accessibles pour tous et multiplier l’offre de formation au compostage. La mise en place de composteurs partagés dans le bourg et les villages est un engagement concret qui s’adresse à ceux qui n’ont pas l’espace d’en installer chez eux. Nous produirons ensemble nos fertilisants organiques, bénéfiques à la santé de nos jardins et des espaces verts communaux ;
  • d’autres pistes seront étudiées, comme des installations productrices d’énergie via la méthanisation ou des poulaillers partagés dans les communs de villages.

 

Au niveau de la CCEG*, nous lancerons la création d’un service itinérant de broyage des végétaux à la demande et proposerons du compost issu des déchetteries intercommunales en libre-service. Nous souhaitons également réexaminer la capacité à l’autosuffisance sur le territoire pour alimenter des chaufferies bois via l’entretien annuel des haies. Ces équipement de dernière génération, propres, viendraient remplacer les équipements de chauffage public en fin de vie fonctionnant avec des énergies fossiles. Cette autonomie énergétique basée sur l’entretien du réseau bocager permettrait un retour des haies dont les fonctions sont multiples.

 

* CCEG : Communauté de Communes d’Erdre et Gesvres